Retour

Jusqu’où remonte votre arbre généalogique ?

Le professeur Svante Pääbo, généticien suédois, a publié en 2010 l’identité génétique (par la séquence d’ADN presque complète) de deux anciens ancêtres de l’humanité, l’homme de Néandertal et l’homme de Denisova, ouvrant par la même occasion une nouvelle fenêtre sur l’évolution humaine en fondant la paléogénétique.

Prix Nobel de physiologie et de médecine

Le professeur Pääbo, directeur de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutive de Leipzig, a réalisé ce que de nombreux scientifiques croyaient impossible lorsqu’il a séquencé presque complètement, en 2010, le génome de l’homme de Néandertal, un parent éteint de l’homme actuel.

Il a ensuite découvert une branche jusqu’alors inconnue de l’arbre généalogique humain en extrayant l’ADN d’un os de doigt vieux de 40 000 ans trouvé dans une grotte en Sibérie. Le nouvel hominidé a été baptisé Denisova, du nom de l’endroit où l’os a été découvert.

Les Néandertaliens se sont éteints en Europe il y a environ 30 000 ans, quelques millénaires seulement après l’arrivée des humains modernes en Eurasie. Cela a incité les scientifiques à spéculer que leur disparition pourrait être due à un conflit avec homo sapiens.

Les recherches du professeur Svante Pääbo, lauréat du prix Nobel, contribuent à expliquer ce qui fait de nous des êtres humains à part entière en nous distinguant des autres anciennes lignées d’hominidés.